Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Valéry et l’automatisme psychologique

Valéry et l’automatisme psychologique Si le nom de Valéry est associé à celui de Monsieur Teste ou encore à celui de Léonard de Vinci, on ignore généralement que le même Valéry est l’auteur d’une œuvre posthume, à ses yeux plus importante que l’œuvre publiée de son vivant: les Cahiers. Œuvre importante, tant par ses dimensions (30 000 pages environ) que par ce qu’elle nous révèle des recherches quotidiennes de celui qui a pu se penser, quoi qu’il en ait dit, comme philosophe. Œuvre multiple, qui aborde tous les domaines: l’histoire, la politique, les sciences, dans la diversité de leurs modalités, des mathématiques à la physique, de la biologie à la théorie de l’évolution. Ni la philosophie, ni la théologie, ni la linguistique ne sont laissées dans l’ombre. Mais, c’est à la psychologie que vont ses préférences et, à l’intérieur de celle-ci, au problème du fonctionnement mental: qu’est-ce que penser? Comment notre esprit lie-t-il ses idées? Qu’est-ce qu’abstraire ? Qu’associer des idées ? Quel rôle jouent les sensations ? Quels rapports y a-t-il entre l’esprit et la machine ? Faut-il admettre un inconscient ? Ce sont certains de ces problèmes que nous aborderons, en développant l’idée d’automatisme, dans ses mécanismes, comme dans ses ratés. http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png PSN Springer Journals

Valéry et l’automatisme psychologique

PSN , Volume 5 (4) – Jan 4, 2008

Loading next page...
 
/lp/springer-journals/val-ry-et-l-automatisme-psychologique-iSa5x9JHY7
Publisher
Springer Journals
Copyright
Copyright © 2007 by Springer Verlag France
Subject
Medicine & Public Health; Behavioral Therapy ; Psychoanalysis ; Psychotherapy ; Psychopharmacology; Neuropsychology; Psychiatry
ISSN
1639-8319
eISSN
1955-2351
DOI
10.1007/s11836-007-0039-6
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Si le nom de Valéry est associé à celui de Monsieur Teste ou encore à celui de Léonard de Vinci, on ignore généralement que le même Valéry est l’auteur d’une œuvre posthume, à ses yeux plus importante que l’œuvre publiée de son vivant: les Cahiers. Œuvre importante, tant par ses dimensions (30 000 pages environ) que par ce qu’elle nous révèle des recherches quotidiennes de celui qui a pu se penser, quoi qu’il en ait dit, comme philosophe. Œuvre multiple, qui aborde tous les domaines: l’histoire, la politique, les sciences, dans la diversité de leurs modalités, des mathématiques à la physique, de la biologie à la théorie de l’évolution. Ni la philosophie, ni la théologie, ni la linguistique ne sont laissées dans l’ombre. Mais, c’est à la psychologie que vont ses préférences et, à l’intérieur de celle-ci, au problème du fonctionnement mental: qu’est-ce que penser? Comment notre esprit lie-t-il ses idées? Qu’est-ce qu’abstraire ? Qu’associer des idées ? Quel rôle jouent les sensations ? Quels rapports y a-t-il entre l’esprit et la machine ? Faut-il admettre un inconscient ? Ce sont certains de ces problèmes que nous aborderons, en développant l’idée d’automatisme, dans ses mécanismes, comme dans ses ratés.

Journal

PSNSpringer Journals

Published: Jan 4, 2008

There are no references for this article.