Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

À propos du syndrome d’asperger: Un témoignage de l’intérieur — 1èrepartie

À propos du syndrome d’asperger: Un témoignage de l’intérieur — 1èrepartie "r}%401GNAGE dire pour elles. Elles prennent quatri~me version du DSM-IV, en D e plus en plus de per- sonnes diagnostiquees position dans les debars, rejettent 1994. La nosographie franCaise n'a autistes ou presentant des idees trop repandues qui ne int~gre ce diagnostic qu'en 2002 un syndrome d'Asper- leur paraissent pas correspondre dans la derni~re version de la clas- ger s'expriment [1-z~, 6-7, 9-11]. ce qu'elles vivent, critiquent cer- sification fran~aise des troubles Longtemps consideres comme des tains traitements ou meme le fonc- mentaux de l'enfant et de l'adoles- individus incapables de communi- tionnement d'assodations qui cent. quer ou de parler, ils n'etaient pas selon certaines d'entre elles, Avant cette date, les psy- reconnus comme pouvant s'expri- defendent davantage les,interets chiatres fra%ais pouvaient classer mer et, lorsqu'ils le faisaient, des parents que ceux des per- les patients pr~sentant ce profil beaucoup de professionnels sonnes autistes elles-memes 2. clinique dans les pathologies (reservant l'autisme a des sujets ne Darts le cadre d'une recherche developpementales frontieres sous parlant pas) suspectaient une adoptant une approche anthropo- le registre des prepsychoses puis erreur de diagnostic. Pourtant, logique, nous cherchons ~ analy- des dysharmonies psychotiques. I1 depuis plusieurs annees, des per- set les transformations des http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png PSN Springer Journals

À propos du syndrome d’asperger: Un témoignage de l’intérieur — 1èrepartie

PSN , Volume 2 (5) – Jan 16, 2009

Loading next page...
 
/lp/springer-journals/propos-du-syndrome-d-asperger-un-t-moignage-de-l-int-rieur-1-repartie-Vo6nrLRBBw
Publisher
Springer Journals
Copyright
Copyright © 2004 by Springer
Subject
Medicine & Public Health; Psychiatry; Neuropsychology; Psychopharmacology; Psychotherapy; Psychoanalysis; Behavioral Therapy
ISSN
1639-8319
eISSN
1955-2351
DOI
10.1007/BF03027598
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

"r}%401GNAGE dire pour elles. Elles prennent quatri~me version du DSM-IV, en D e plus en plus de per- sonnes diagnostiquees position dans les debars, rejettent 1994. La nosographie franCaise n'a autistes ou presentant des idees trop repandues qui ne int~gre ce diagnostic qu'en 2002 un syndrome d'Asper- leur paraissent pas correspondre dans la derni~re version de la clas- ger s'expriment [1-z~, 6-7, 9-11]. ce qu'elles vivent, critiquent cer- sification fran~aise des troubles Longtemps consideres comme des tains traitements ou meme le fonc- mentaux de l'enfant et de l'adoles- individus incapables de communi- tionnement d'assodations qui cent. quer ou de parler, ils n'etaient pas selon certaines d'entre elles, Avant cette date, les psy- reconnus comme pouvant s'expri- defendent davantage les,interets chiatres fra%ais pouvaient classer mer et, lorsqu'ils le faisaient, des parents que ceux des per- les patients pr~sentant ce profil beaucoup de professionnels sonnes autistes elles-memes 2. clinique dans les pathologies (reservant l'autisme a des sujets ne Darts le cadre d'une recherche developpementales frontieres sous parlant pas) suspectaient une adoptant une approche anthropo- le registre des prepsychoses puis erreur de diagnostic. Pourtant, logique, nous cherchons ~ analy- des dysharmonies psychotiques. I1 depuis plusieurs annees, des per- set les transformations des

Journal

PSNSpringer Journals

Published: Jan 16, 2009

References