Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Le soi vulnérable: Identité, ipséité et depersonnalisation dans la mélancolie et dans la schizophrénie

Le soi vulnérable: Identité, ipséité et depersonnalisation dans la mélancolie et dans la... Les expériences schizophrémque et mélancolique impliquent —in statu detrahendi — différents niveaux du soi. La dépersonnalisation schizophrénique révèle le plus profond niveau de la conscience de soi, le niveau pré-réflexif — le soi comme dimension tacite de ce qui est donné en première personne. Ceci implique dans la schizophrénie de faire l’expérience d’une forme dualiste cartésienne de l’existence dans laquelle une conscience de soi noétique désincarnée se substitue à la conscience de soi incorporée La dépersonnalisation mélancolique met en lumière l’identité narrative, le soi en tant que produit de la conception de soi-même dans une certaine direction. Une dialectique anormale de l’identité narrative est le noyau du type d’existence mélancolique, une manière d’exister en accord avec une perspective finie d’ouverture au monde. Les épisodes mélancoliques aigus surviennent quand la personne mélancolique ne peut pas échapper à la demande d’identité comme processus dialectique en se restreignant à être-le-même et en évitant l’altérité en soi-même. http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png PSN Springer Journals

Le soi vulnérable: Identité, ipséité et depersonnalisation dans la mélancolie et dans la schizophrénie

PSN , Volume 2 (5) – Jan 16, 2009

Loading next page...
 
/lp/springer-journals/le-soi-vuln-rable-identit-ips-it-et-depersonnalisation-dans-la-m-aPsJ9xnyQQ
Publisher
Springer Journals
Copyright
Copyright © 2004 by Springer
Subject
Medicine & Public Health; Psychiatry; Neuropsychology; Psychopharmacology; Psychotherapy; Psychoanalysis; Behavioral Therapy
ISSN
1639-8319
eISSN
1955-2351
DOI
10.1007/BF03027597
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Les expériences schizophrémque et mélancolique impliquent —in statu detrahendi — différents niveaux du soi. La dépersonnalisation schizophrénique révèle le plus profond niveau de la conscience de soi, le niveau pré-réflexif — le soi comme dimension tacite de ce qui est donné en première personne. Ceci implique dans la schizophrénie de faire l’expérience d’une forme dualiste cartésienne de l’existence dans laquelle une conscience de soi noétique désincarnée se substitue à la conscience de soi incorporée La dépersonnalisation mélancolique met en lumière l’identité narrative, le soi en tant que produit de la conception de soi-même dans une certaine direction. Une dialectique anormale de l’identité narrative est le noyau du type d’existence mélancolique, une manière d’exister en accord avec une perspective finie d’ouverture au monde. Les épisodes mélancoliques aigus surviennent quand la personne mélancolique ne peut pas échapper à la demande d’identité comme processus dialectique en se restreignant à être-le-même et en évitant l’altérité en soi-même.

Journal

PSNSpringer Journals

Published: Jan 16, 2009

References