Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Importance de la neuroplasticité dans la physiopathologie des troubles de l’humeur

Importance de la neuroplasticité dans la physiopathologie des troubles de l’humeur CONFERENCES E-I- CONGI~[~S de l'etat depressif et le Trouble Anxieux Generalise (TAG) 90% des patients), l'episode depressif majeur est retrou- reste mal identifie. Ce trouble est diagnostique par exces, ve dans environ 60-70% des consultations. etant souvent confondu avec le trouble de l'adaptation Certains elements sont "influents" en ce sens que, avec humeur anxieuse (anxiete reactionnelle), qui au s'ils sont presents lors de la consultation, le medecin- contraire du TAG, ne merite qu'un traitement ponctuel. enqueteur en fera tres probablement un element-cle de Le choix s'oriente actuellement frequemment vers les prescription. Les elements les plus influents sont ainsi antidepresseurs inhibiteurs de la recapture de la seroto- des idees suicidaires, un etat depressif majeur, un trouble nine, qui sont moins sedatifs que les tricycliques. Autre- panique, un trouble obsessionnel compulsif, un desinte- fois les patients etaient demandeurs d'un produit (les ret, une perte de goat, des idees de devalorisation ou une benzodiazepines essentiellement) et la part examinative culpabilite. de la part du medecin etait peu importante. I1 s'agissait Ces symptOmes cles attirent davantage l'attention (par exemple l'ideation suicidaire) et suffisent ~ declen- d'une prescription passive. Maintenant avec les antide- chef la prescription, alors que les sympt6mes mineurs ne presseurs, le http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png PSN Springer Journals

Importance de la neuroplasticité dans la physiopathologie des troubles de l’humeur

PSN , Volume 2 (4) – Dec 5, 2008

Loading next page...
 
/lp/springer-journals/importance-de-la-neuroplasticit-dans-la-physiopathologie-des-troubles-V0A01Y5yke
Publisher
Springer Journals
Copyright
Copyright © 2004 by Springer
Subject
Medicine & Public Health; Psychiatry; Neuropsychology; Psychopharmacology; Psychotherapy; Psychoanalysis; Behavioral Therapy
ISSN
1639-8319
eISSN
1955-2351
DOI
10.1007/BF03005216
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

CONFERENCES E-I- CONGI~[~S de l'etat depressif et le Trouble Anxieux Generalise (TAG) 90% des patients), l'episode depressif majeur est retrou- reste mal identifie. Ce trouble est diagnostique par exces, ve dans environ 60-70% des consultations. etant souvent confondu avec le trouble de l'adaptation Certains elements sont "influents" en ce sens que, avec humeur anxieuse (anxiete reactionnelle), qui au s'ils sont presents lors de la consultation, le medecin- contraire du TAG, ne merite qu'un traitement ponctuel. enqueteur en fera tres probablement un element-cle de Le choix s'oriente actuellement frequemment vers les prescription. Les elements les plus influents sont ainsi antidepresseurs inhibiteurs de la recapture de la seroto- des idees suicidaires, un etat depressif majeur, un trouble nine, qui sont moins sedatifs que les tricycliques. Autre- panique, un trouble obsessionnel compulsif, un desinte- fois les patients etaient demandeurs d'un produit (les ret, une perte de goat, des idees de devalorisation ou une benzodiazepines essentiellement) et la part examinative culpabilite. de la part du medecin etait peu importante. I1 s'agissait Ces symptOmes cles attirent davantage l'attention (par exemple l'ideation suicidaire) et suffisent ~ declen- d'une prescription passive. Maintenant avec les antide- chef la prescription, alors que les sympt6mes mineurs ne presseurs, le

Journal

PSNSpringer Journals

Published: Dec 5, 2008

There are no references for this article.