Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Faire payer les vieux

Faire payer les vieux Psychiatr. Sci. Hum. Neurosci. (2010) 8:171-172 DOI 10.1007/s11836-010-0148-5 ÉDITORIAL / EDITORIAL Making the elders pay C. Trivalle © Springer-Verlag France 2010 Aujourd’hui, dans nos sociétés dites « développées », on inférieur au coût de leur séjour, la retraite moyenne en distingue deux sortes de « vieux » : d’une part, ceux qui France étant de l’ordre de 1 200 à 1 400 euros par mois. ont un vieillissement réussi (les seniors) [6] ; et, d’autre Il y a donc forcément une sélection par l’argent. part, ceux qui ont un vieillissement pathologique, tant sur Actuellement, la principale cause de dépendance lourde le plan médical que psychologique ou social. Si notre chez le sujet âgé est la maladie d’Alzheimer. C’est aussi le époque a tendance à glorifier les premiers (dans la mesure motif le plus fréquent d’entrée en institution : 60 % des où « ils ne font pas leur âge »), elle rejette les seconds. D’où patients ayant une démence sévère sont en institution. Si la notion de « double peine » pour les malades âgés [7]. En rien ne change, il devrait y avoir 1 200 000 cas de démence tant que médecin (gériatre, psychiatre ou généraliste), il est http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png PSN Springer Journals

Faire payer les vieux

PSN , Volume 8 (4) – Sep 23, 2010

Loading next page...
 
/lp/springer-journals/faire-payer-les-vieux-CGkCin1Qqn
Publisher
Springer Journals
Copyright
Copyright © 2010 by Springer Verlag France
Subject
Medicine & Public Health; Behavioral Therapy; Psychoanalysis; Psychotherapy; Psychopharmacology; Neuropsychology; Psychiatry
ISSN
1639-8319
eISSN
1955-2351
DOI
10.1007/s11836-010-0148-5
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Psychiatr. Sci. Hum. Neurosci. (2010) 8:171-172 DOI 10.1007/s11836-010-0148-5 ÉDITORIAL / EDITORIAL Making the elders pay C. Trivalle © Springer-Verlag France 2010 Aujourd’hui, dans nos sociétés dites « développées », on inférieur au coût de leur séjour, la retraite moyenne en distingue deux sortes de « vieux » : d’une part, ceux qui France étant de l’ordre de 1 200 à 1 400 euros par mois. ont un vieillissement réussi (les seniors) [6] ; et, d’autre Il y a donc forcément une sélection par l’argent. part, ceux qui ont un vieillissement pathologique, tant sur Actuellement, la principale cause de dépendance lourde le plan médical que psychologique ou social. Si notre chez le sujet âgé est la maladie d’Alzheimer. C’est aussi le époque a tendance à glorifier les premiers (dans la mesure motif le plus fréquent d’entrée en institution : 60 % des où « ils ne font pas leur âge »), elle rejette les seconds. D’où patients ayant une démence sévère sont en institution. Si la notion de « double peine » pour les malades âgés [7]. En rien ne change, il devrait y avoir 1 200 000 cas de démence tant que médecin (gériatre, psychiatre ou généraliste), il est

Journal

PSNSpringer Journals

Published: Sep 23, 2010

References