Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

De la possible influence de l’ouvrage Les Réves et les Moyens de les diriger sur la genèse de À la recherche du temps perdu

De la possible influence de l’ouvrage Les Réves et les Moyens de les diriger sur la genèse de À... La réédition, en 1995, du livreLes Rêves et les Moyens de les diriger. Observations pratiques, que le marquis Léon D’Hervey de Saint-Denys avait publié de façon anonyme en 1867, et devenu très tôt introuvable puisque Freud n’eut pas l’opportunité de le lire lors de son passage à Paris en 1885, a permis de connaître une des sources d’inspiration probables, jusqu’aujourd’hui méconnue, de Marcel Proust. L’ouvrage de ce singulier personnage, que J. A. Hobson décrit comme “le plus grand des auto-expérimentateurs de l’histoire de la recherche sur le sommeil et les rêves”, a dû être une lecture incontournable pour le romancier, dont les descriptions de l’endormissement, du sommeil et de ses différents niveaux, de sa structure comme de ses effets, du rêve, du réveil, de la rêverie, de la rêvasserie hypnagogique, ou de l’usage des somnifères atteignent la qualité des vraies descriptions cliniques et physiologiques, devançant très souvent celles des spécialistes. Si Proust nŕsa pas connu l’œuvre de Freud, la premi7`ere traduction française deLInterprétation des rêves étant parue quatre ans après la mort du romancier, il avait lu d’autres ouvrages psychiatriques s’intéressant aux rêves et, tout au long de laRecherche, il y est fait de fréquentes références. Dans cet article, l’auteur s’appuie, pour soutenir son hypothèse, sur quelques exemples concernant l’intertextualité entre les récits desrêves lucides du marquis et les paragraphes deA la recherche du temps perdu pouvant s’en rapprocher. http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png PSN Springer Journals

De la possible influence de l’ouvrage Les Réves et les Moyens de les diriger sur la genèse de À la recherche du temps perdu

PSN , Volume 4 (1) – Dec 5, 2008

Loading next page...
 
/lp/springer-journals/de-la-possible-influence-de-l-ouvrage-les-r-ves-et-les-moyens-de-les-RLbowPEntK
Publisher
Springer Journals
Copyright
Copyright © 2006 by Springer
Subject
Medicine & Public Health; Psychiatry; Neuropsychology; Psychopharmacology; Psychotherapy; Psychoanalysis; Behavioral Therapy
ISSN
1639-8319
eISSN
1955-2351
DOI
10.1007/BF03005168
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

La réédition, en 1995, du livreLes Rêves et les Moyens de les diriger. Observations pratiques, que le marquis Léon D’Hervey de Saint-Denys avait publié de façon anonyme en 1867, et devenu très tôt introuvable puisque Freud n’eut pas l’opportunité de le lire lors de son passage à Paris en 1885, a permis de connaître une des sources d’inspiration probables, jusqu’aujourd’hui méconnue, de Marcel Proust. L’ouvrage de ce singulier personnage, que J. A. Hobson décrit comme “le plus grand des auto-expérimentateurs de l’histoire de la recherche sur le sommeil et les rêves”, a dû être une lecture incontournable pour le romancier, dont les descriptions de l’endormissement, du sommeil et de ses différents niveaux, de sa structure comme de ses effets, du rêve, du réveil, de la rêverie, de la rêvasserie hypnagogique, ou de l’usage des somnifères atteignent la qualité des vraies descriptions cliniques et physiologiques, devançant très souvent celles des spécialistes. Si Proust nŕsa pas connu l’œuvre de Freud, la premi7`ere traduction française deLInterprétation des rêves étant parue quatre ans après la mort du romancier, il avait lu d’autres ouvrages psychiatriques s’intéressant aux rêves et, tout au long de laRecherche, il y est fait de fréquentes références. Dans cet article, l’auteur s’appuie, pour soutenir son hypothèse, sur quelques exemples concernant l’intertextualité entre les récits desrêves lucides du marquis et les paragraphes deA la recherche du temps perdu pouvant s’en rapprocher.

Journal

PSNSpringer Journals

Published: Dec 5, 2008

References