Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Approche sociologique de la dépression saisonnière hivernale (1re partie)

Approche sociologique de la dépression saisonnière hivernale (1re partie) Quelle est l’image de la dépression saisonnière (DS) hivernale dans la société ? Comment les médias s’en emparent-ils ? Et que penser du développement de l’autodiagnostic ? La popularisation du commerce des lampes et l’assimilation de leur effet au bien-être ne sont pas sans risque. Dans cette problématique sociologique, quelques cas cliniques sont exposés. Sont ensuite examinées les hypothèses du mode d’action de la lumière. In fine, nous cernons le processus par lequel, dans le contexte actuel de la survalorisation du soleil, certains déprimés « choisissent » l’obscurité hivernale pour exprimer leur mal-être. http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png PSN Springer Journals

Approche sociologique de la dépression saisonnière hivernale (1re partie)

PSN , Volume 5 (3) – Oct 9, 2007

Loading next page...
 
/lp/springer-journals/approche-sociologique-de-la-d-pression-saisonni-re-hivernale-1re-3BU3WwW6cX
Publisher
Springer Journals
Copyright
Copyright © 2007 by Springer Verlag France
Subject
Medicine & Public Health; Behavioral Therapy ; Psychoanalysis ; Psychotherapy ; Psychopharmacology; Neuropsychology; Psychiatry
ISSN
1639-8319
eISSN
1955-2351
DOI
10.1007/s11836-007-0035-x
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Quelle est l’image de la dépression saisonnière (DS) hivernale dans la société ? Comment les médias s’en emparent-ils ? Et que penser du développement de l’autodiagnostic ? La popularisation du commerce des lampes et l’assimilation de leur effet au bien-être ne sont pas sans risque. Dans cette problématique sociologique, quelques cas cliniques sont exposés. Sont ensuite examinées les hypothèses du mode d’action de la lumière. In fine, nous cernons le processus par lequel, dans le contexte actuel de la survalorisation du soleil, certains déprimés « choisissent » l’obscurité hivernale pour exprimer leur mal-être.

Journal

PSNSpringer Journals

Published: Oct 9, 2007

References