Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Quelle Constitution Pour L'europe ?

Quelle Constitution Pour L'europe ? Pedro Schwartz * Fédération ? Confédération ? Quelle constitution pour l'Europe ? Le débat est lancé. Les hommes politiques et bureaucrates sont tentés de profiter des projets de libéralisation économique pour passer en contrebande ce dont aucun Européen averti ne voudrait : de nouveaux contrôles, de nouvelles réglementations, de nouveaux mécanismes redistributifs, qui viendraient s'ajouter aux anciens. En effet, ces contrôles et interventions comprennent non seulement des vieux mécanismes redistributifs, comme la politique agricole (dont le coût s'élève maintenant à 62 milliards de dollars par an et absorbe 66% du budget de la CEE), ou la politique régionale, mais connaissent des extensions à travers le développement du SME ou encore les propositions en faveur de la Charte Sociale Européenne. De telles options ne conduisent qu'à une réduction de la capacité de croissance du Marché Commun et finiront par imposer aux Européens eux-mêmes une vie plus contraignante et plus fermée. La peau de mouton sous laquelle se dissimulent en fait les nouvelles dispositions se nomme "démocratie européenne". On nous dit que ce sont des pas nécessaires pour arriver à une Fédération Européenne avec un gouvernement démocratique, ayant pour capitale Bruxelles. Et on nous y pousse insensiblement par la voie http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png Journal des Économistes et des Études Humaines de Gruyter

Loading next page...
 
/lp/de-gruyter/quelle-constitution-pour-l-europe-9v7CjqaKNd
Publisher
de Gruyter
Copyright
Copyright © 1990 by the
ISSN
2194-5799
eISSN
2153-1552
DOI
10.1515/jeeh-1990-0406
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Pedro Schwartz * Fédération ? Confédération ? Quelle constitution pour l'Europe ? Le débat est lancé. Les hommes politiques et bureaucrates sont tentés de profiter des projets de libéralisation économique pour passer en contrebande ce dont aucun Européen averti ne voudrait : de nouveaux contrôles, de nouvelles réglementations, de nouveaux mécanismes redistributifs, qui viendraient s'ajouter aux anciens. En effet, ces contrôles et interventions comprennent non seulement des vieux mécanismes redistributifs, comme la politique agricole (dont le coût s'élève maintenant à 62 milliards de dollars par an et absorbe 66% du budget de la CEE), ou la politique régionale, mais connaissent des extensions à travers le développement du SME ou encore les propositions en faveur de la Charte Sociale Européenne. De telles options ne conduisent qu'à une réduction de la capacité de croissance du Marché Commun et finiront par imposer aux Européens eux-mêmes une vie plus contraignante et plus fermée. La peau de mouton sous laquelle se dissimulent en fait les nouvelles dispositions se nomme "démocratie européenne". On nous dit que ce sont des pas nécessaires pour arriver à une Fédération Européenne avec un gouvernement démocratique, ayant pour capitale Bruxelles. Et on nous y pousse insensiblement par la voie

Journal

Journal des Économistes et des Études Humainesde Gruyter

Published: Dec 1, 1990

There are no references for this article.