Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Offrandes et amendes dans les sanctuaires du monde romain à l’époque républicaine

Offrandes et amendes dans les sanctuaires du monde romain à l’époque républicaine Offrandes et amendes dans les sanctuaires du monde romain  l’poque rpublicaine Sylvia Estienne et Olivier de Cazanove Depuis l’article fondamental de G. Bodei Giglioni sur la pecunia fanatica, jusqu’ la contribution d’A. Malrieu dans un rcent colloque consacr aux dieux manieurs d’argent, les richesses des sanctuaires romains, ou plus largement italiens, ont dj fait l’objet d’enquÞtes attentives . Si l’inventaire de sources gnralement allusives et disparates permet de se faire une ide relativement prcise des fonds dont pouvaient disposer ces sanctuaires, de leur origine, de leur gestion, il est plus difficile d’en mesurer ‘l’incidence conomique’ pour reprendre les termes de G. Bodei-Giglioni. D’un c t, l’analyse de ces ‘richesses sacres’ montre la force de pratiques de thsaurisation, de l’autre, les dieux romains ne s’avrent gure Þtre des ‘manieurs d’argent’ et ne font pas ou peu circuler l’argent ainsi accumul. Ce n’est finalement que dans le cadre de ‘dthsaurisations brutales’, pour reprendre le terme utilis par A. Malrieu  la suite de M. Corbier, c’est--dire d’actes de pillage, de confiscations lors des guerres civiles, d’emprunts de la part d’empereurs indlicats ou encore de la fermeture des temples pa ens, que ces richesses ont pu Þtre massivement remises en circulation. http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png Archiv für Religionsgeschichte de Gruyter

Offrandes et amendes dans les sanctuaires du monde romain à l’époque républicaine

Loading next page...
 
/lp/de-gruyter/offrandes-et-amendes-dans-les-sanctuaires-du-monde-romain-l-poque-r-RdKy8igd81
Publisher
de Gruyter
Copyright
©2012 by Walter de Gruyter GmbH & Co.
ISSN
1868-8888
eISSN
1868-8888
DOI
10.1515/9783110208962.1.5
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Offrandes et amendes dans les sanctuaires du monde romain  l’poque rpublicaine Sylvia Estienne et Olivier de Cazanove Depuis l’article fondamental de G. Bodei Giglioni sur la pecunia fanatica, jusqu’ la contribution d’A. Malrieu dans un rcent colloque consacr aux dieux manieurs d’argent, les richesses des sanctuaires romains, ou plus largement italiens, ont dj fait l’objet d’enquÞtes attentives . Si l’inventaire de sources gnralement allusives et disparates permet de se faire une ide relativement prcise des fonds dont pouvaient disposer ces sanctuaires, de leur origine, de leur gestion, il est plus difficile d’en mesurer ‘l’incidence conomique’ pour reprendre les termes de G. Bodei-Giglioni. D’un c t, l’analyse de ces ‘richesses sacres’ montre la force de pratiques de thsaurisation, de l’autre, les dieux romains ne s’avrent gure Þtre des ‘manieurs d’argent’ et ne font pas ou peu circuler l’argent ainsi accumul. Ce n’est finalement que dans le cadre de ‘dthsaurisations brutales’, pour reprendre le terme utilis par A. Malrieu  la suite de M. Corbier, c’est--dire d’actes de pillage, de confiscations lors des guerres civiles, d’emprunts de la part d’empereurs indlicats ou encore de la fermeture des temples pa ens, que ces richesses ont pu Þtre massivement remises en circulation.

Journal

Archiv für Religionsgeschichtede Gruyter

Published: Nov 16, 2009

There are no references for this article.