Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Malthusiana Ou les Conceptions Economiques De l'ecologie Politique

Malthusiana Ou les Conceptions Economiques De l'ecologie Politique Gérard Bramoullé® 1. Introduction Conçue initialement comme une science physique étudiant les rapports des êtres vivants avec leur milieu naturel, l'écologie est de plus en plus une science humaine. Les écologistes eux-mêmes considèrent la conception originelle comme insuffisante et se réclament d'une écologie politique moins réductrice. Désormais, il s'agit moins d'étudier les rapports de l'homme à la nature que de déterminer les rapports des hommes entre eux quant à l'usage qu'ils font de la nature. En tant que science de l'homme, l'écologie politique se situe donc sur le même terrain que l'économie politique. Elle se confond même avec celle-ci lorsqu'elle analyse, de façon positive ou normative, les actions et interactions humaines face aux raretés environnementales. L'écologie politique n'est alors qu'une économie politique particulière, celle qui traite des biens et services environnementaux. Dès lors, il n'est pas étonnant que les écologistes fassent de l'économie -- et que les économistes s'intéressent à l'écologie -- comme il n'est pas étonnant que l'écologie politique reproduise le clivage de l'économie politique opposant les tenants d'un constructivisme dirigiste et coercitif orchestré par l'Etat, aux tenants d'un ordre naturel fondé sur la propriété privée et les échanges volontaires. Au sein de l'écologie politique, l'écologie dirigée http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png Journal des Économistes et des Études Humaines de Gruyter

Malthusiana Ou les Conceptions Economiques De l'ecologie Politique

Loading next page...
 
/lp/de-gruyter/malthusiana-ou-les-conceptions-economiques-de-l-ecologie-politique-QZMCgstWil
Publisher
de Gruyter
Copyright
Copyright © 1996 by the
ISSN
2194-5799
eISSN
2153-1552
DOI
10.1515/jeeh-1996-2-304
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Gérard Bramoullé® 1. Introduction Conçue initialement comme une science physique étudiant les rapports des êtres vivants avec leur milieu naturel, l'écologie est de plus en plus une science humaine. Les écologistes eux-mêmes considèrent la conception originelle comme insuffisante et se réclament d'une écologie politique moins réductrice. Désormais, il s'agit moins d'étudier les rapports de l'homme à la nature que de déterminer les rapports des hommes entre eux quant à l'usage qu'ils font de la nature. En tant que science de l'homme, l'écologie politique se situe donc sur le même terrain que l'économie politique. Elle se confond même avec celle-ci lorsqu'elle analyse, de façon positive ou normative, les actions et interactions humaines face aux raretés environnementales. L'écologie politique n'est alors qu'une économie politique particulière, celle qui traite des biens et services environnementaux. Dès lors, il n'est pas étonnant que les écologistes fassent de l'économie -- et que les économistes s'intéressent à l'écologie -- comme il n'est pas étonnant que l'écologie politique reproduise le clivage de l'économie politique opposant les tenants d'un constructivisme dirigiste et coercitif orchestré par l'Etat, aux tenants d'un ordre naturel fondé sur la propriété privée et les échanges volontaires. Au sein de l'écologie politique, l'écologie dirigée

Journal

Journal des Économistes et des Études Humainesde Gruyter

Published: Jun 1, 1996

There are no references for this article.