Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Ludwig Von Mises, Theoriceen De La Banque Libre : Reponse Aj.G. Hülsmann

Ludwig Von Mises, Theoriceen De La Banque Libre : Reponse Aj.G. Hülsmann LUDWIG VON MISES, THEORICEEN DE LA BANQUE LIBRE : REPONSE AJ.G. HÜLSMANN Laurent Le Maux° II convient de ne pas se meprendre sur le but de mon article Ludwig von Mises, Theoricien de la Banque Libre1. Ii n'est pas de "recuperer" un auteur, mais simplement d'interpreter sa pensee relative ä la monnaie et au credit. II s'agit d'autant moins d'une "recuperation" que je defends par ailleurs la viabilite, sous le systeme de la banque libre, d'un preteur en demier ressort contrairement ä ce que pense Mises2. La question n'est pas lä. Hülsmann commence par remettre en cause l'emploi de certains termes que j'utilise dans mon expose. L'un d'entre eux est le terme "monnaie de credit" qui serait utilise ä mauvais escient car il ne correspond pas au passage de Mises3 cite par Hülsmann. Pourtant, voici ce que nous lisons chez Mises : "[Une sorte de monnaie est la monnaie-marchandise.] Une seconde sorte de monnaie est la monnaie-credit. La monnaie-credit a son origine dans l'emploi de substitute monetaires. On avait l'habitude d'employer des creances payables ä vue et absolument süres, comme substitut de la somme d'argent ä laquelle ces creances donnaient droit. (...) Aussi longtemps que ces creances avaient http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png Journal des Économistes et des Études Humaines de Gruyter

Ludwig Von Mises, Theoriceen De La Banque Libre : Reponse Aj.G. Hülsmann

Loading next page...
 
/lp/de-gruyter/ludwig-von-mises-theoriceen-de-la-banque-libre-reponse-aj-g-h-lsmann-V094QnYJvR
Publisher
de Gruyter
Copyright
Copyright © 2000 by the
ISSN
2194-5799
eISSN
2153-1552
DOI
10.1515/jeeh-2000-0106
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

LUDWIG VON MISES, THEORICEEN DE LA BANQUE LIBRE : REPONSE AJ.G. HÜLSMANN Laurent Le Maux° II convient de ne pas se meprendre sur le but de mon article Ludwig von Mises, Theoricien de la Banque Libre1. Ii n'est pas de "recuperer" un auteur, mais simplement d'interpreter sa pensee relative ä la monnaie et au credit. II s'agit d'autant moins d'une "recuperation" que je defends par ailleurs la viabilite, sous le systeme de la banque libre, d'un preteur en demier ressort contrairement ä ce que pense Mises2. La question n'est pas lä. Hülsmann commence par remettre en cause l'emploi de certains termes que j'utilise dans mon expose. L'un d'entre eux est le terme "monnaie de credit" qui serait utilise ä mauvais escient car il ne correspond pas au passage de Mises3 cite par Hülsmann. Pourtant, voici ce que nous lisons chez Mises : "[Une sorte de monnaie est la monnaie-marchandise.] Une seconde sorte de monnaie est la monnaie-credit. La monnaie-credit a son origine dans l'emploi de substitute monetaires. On avait l'habitude d'employer des creances payables ä vue et absolument süres, comme substitut de la somme d'argent ä laquelle ces creances donnaient droit. (...) Aussi longtemps que ces creances avaient

Journal

Journal des Économistes et des Études Humainesde Gruyter

Published: Mar 1, 2000

There are no references for this article.