Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Les biens des temples à Rome et dans le monde romain

Les biens des temples à Rome et dans le monde romain John Scheid Yan Thomas (1943 – 2008) Yan Thomas s’est occup depuis vingt ans des notions juridiques de sacer, sanctus et religiosus , et il y est revenu dans un article dense et important, publi dans les Annales . S’intressant  la notion de res, de proprit, et  la manire dont la procdure civile dfinit par le mÞme terme la chose et le procs, la valeur et la procdure, il en vient  examiner les « choses relevant d’un patrimoine qui n’appartient  personne » (res nullius in bonis), autrement dit les biens publics et sacrs. Il rappelle que les choses se rpartissent entre droit divin et droit humain, « les premires se distribuant  leur tour entre les trois zones du sacr (lieux et choses consacres aux dieux clestes), du religieux (lieux de spulture, rservs aux dieux m nes), et du saint (les enceintes urbaines et castrales) ». Il en rsulte que tous les biens des trois zones du sacr, ainsi que les biens publics comme le Champ de Mars ou le Forum romain, sont extra-patrimoniaux. Sous la Rpublique, les biens publics et sacrs formaient une catgorie bien distincte et homogne dans la mesure o les biens http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png Archiv für Religionsgeschichte de Gruyter

Les biens des temples à Rome et dans le monde romain

Archiv für Religionsgeschichte , Volume 11 (1): 4 – Nov 16, 2009

Loading next page...
 
/lp/de-gruyter/les-biens-des-temples-rome-et-dans-le-monde-romain-GRwdqzYgNj
Publisher
de Gruyter
Copyright
©2012 by Walter de Gruyter GmbH & Co.
ISSN
1868-8888
eISSN
1868-8888
DOI
10.1515/9783110208962.1.1
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

John Scheid Yan Thomas (1943 – 2008) Yan Thomas s’est occup depuis vingt ans des notions juridiques de sacer, sanctus et religiosus , et il y est revenu dans un article dense et important, publi dans les Annales . S’intressant  la notion de res, de proprit, et  la manire dont la procdure civile dfinit par le mÞme terme la chose et le procs, la valeur et la procdure, il en vient  examiner les « choses relevant d’un patrimoine qui n’appartient  personne » (res nullius in bonis), autrement dit les biens publics et sacrs. Il rappelle que les choses se rpartissent entre droit divin et droit humain, « les premires se distribuant  leur tour entre les trois zones du sacr (lieux et choses consacres aux dieux clestes), du religieux (lieux de spulture, rservs aux dieux m nes), et du saint (les enceintes urbaines et castrales) ». Il en rsulte que tous les biens des trois zones du sacr, ainsi que les biens publics comme le Champ de Mars ou le Forum romain, sont extra-patrimoniaux. Sous la Rpublique, les biens publics et sacrs formaient une catgorie bien distincte et homogne dans la mesure o les biens

Journal

Archiv für Religionsgeschichtede Gruyter

Published: Nov 16, 2009

There are no references for this article.