Get 20M+ Full-Text Papers For Less Than $1.50/day. Start a 14-Day Trial for You or Your Team.

Learn More →

Les biens des temples dans l’Anatolie romaine : la question des « principautés sacerdotales »

Les biens des temples dans l’Anatolie romaine : la question des « principautés sacerdotales » Les biens des temples dans l’Anatolie romaine : la question des « principauts sacerdotales » Laetitia Bernardet L’tude des biens des temples et des domaines sacrs en Anatolie s’inscrit dans un dbat historiographique, renouvel dans les annes 1950 par la dcouverte de nouvelles inscriptions : celles-ci ont montr que les pouvoirs centraux, hellnistique et romain, loin d’avoir confisqu les domaines des sanctuaires indignes, qu’on imaginait propritaires  l’origine de la quasi totalit des terres, au profit des domaines royaux ou impriaux, ont au contraire opr des donations ou des restitutions en leur faveur . Le pouvoir imprial romain poursuivait alors, dans bien des cas, la politique des souverains hellnistiques . Dans ce dbat, la question des « principauts sacerdotales » prend une place particulire . En effet, il appara t, d’aprs les sources, que ces structures religieuses, situes principalement en Anatolie centrale et orientale , disposent de terres et de revenus particulirement importants contr ls par leur grand- prÞtre et respects, en rgle gnrale, par les pouvoirs centraux, mÞme si Rome a pu vouloir assez vite limiter leurs privilges. Je tiens  remercier John Scheid de m’avoir invite  participer  la journe d’tude, au Collge de France, en http://www.deepdyve.com/assets/images/DeepDyve-Logo-lg.png Archiv für Religionsgeschichte de Gruyter

Les biens des temples dans l’Anatolie romaine : la question des « principautés sacerdotales »

Archiv für Religionsgeschichte , Volume 11 (1): 26 – Nov 16, 2009

Loading next page...
 
/lp/de-gruyter/les-biens-des-temples-dans-l-anatolie-romaine-la-question-des-4COD9KR0mP
Publisher
de Gruyter
Copyright
©2012 by Walter de Gruyter GmbH & Co.
ISSN
1868-8888
eISSN
1868-8888
DOI
10.1515/9783110208962.1.63
Publisher site
See Article on Publisher Site

Abstract

Les biens des temples dans l’Anatolie romaine : la question des « principauts sacerdotales » Laetitia Bernardet L’tude des biens des temples et des domaines sacrs en Anatolie s’inscrit dans un dbat historiographique, renouvel dans les annes 1950 par la dcouverte de nouvelles inscriptions : celles-ci ont montr que les pouvoirs centraux, hellnistique et romain, loin d’avoir confisqu les domaines des sanctuaires indignes, qu’on imaginait propritaires  l’origine de la quasi totalit des terres, au profit des domaines royaux ou impriaux, ont au contraire opr des donations ou des restitutions en leur faveur . Le pouvoir imprial romain poursuivait alors, dans bien des cas, la politique des souverains hellnistiques . Dans ce dbat, la question des « principauts sacerdotales » prend une place particulire . En effet, il appara t, d’aprs les sources, que ces structures religieuses, situes principalement en Anatolie centrale et orientale , disposent de terres et de revenus particulirement importants contr ls par leur grand- prÞtre et respects, en rgle gnrale, par les pouvoirs centraux, mÞme si Rome a pu vouloir assez vite limiter leurs privilges. Je tiens  remercier John Scheid de m’avoir invite  participer  la journe d’tude, au Collge de France, en

Journal

Archiv für Religionsgeschichtede Gruyter

Published: Nov 16, 2009

There are no references for this article.